- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Parole

Lhomme reconnat lautre homme lorsquil entre en conversation avec lui. Re-connatre lautre, cest lui parler. Le langage est lacte de lhomme raisonnable qui renonce la violence pour entrer en relation avec lautre. Lessence de la parole est accueil et bien-veillance, hospitalit et bont. Lorsque la parole devient mal-veillance et violence, elle se renie elle-mme. Lessence du langage est non-violence. Faire violence, cest toujours faire taire, et priver lhomme de sa parole, cest dj le priver de sa vie.

Parce que la rsignation est silencieuse et que la premire complicit avec le mensonge et linjustice est de se taire, la premire action de non-coopration sera de rompre ce silence en prenant la parole ouvertement afin de faire valoir les requtes de la vrit et les revendications de la justice. La premire rsistance contre linjustice est de venir la dnoncer sur la place publique. Cette prise de parole est dj une prise de pouvoir. Par elle, se trouve bris le monopole de la parole revendiqu par les pouvoirs tablis dont la force repose sur la rsignation de la  majorit silencieuse .

Mais ds le moment o lindividu prend la parole pour contester lordre tabli et protester contre son injustice, il risque de cder la sollicitation de la violence. Prcisment parce que la parole violente transgresse dlibrment les normes du discours conformiste qui prtend justifier linjustice, elle peut apparatre lhomme rvolt comme une contestation radicale de lordre tabli. Pour mieux exprimer son refus, il cherchera sexprimer dans un autre langage que celui de lordre quil conteste. Pour lui, respecter les convenances de langage tablies par la socit, ce serait encore accepter de se soumettre ses lois. Le cri de lhomme rvolt sera donc un blasphme, il se voudra sacrilge. En exprimant bruyamment sa colre, son mpris et sa haine de la socit, il aura le sentiment de se librer des contraintes qui voulaient lobliger se taire.

Le plus souvent, la violence des opprims et des exclus est davantage un moyen dexpression quun moyen daction. Elle nest pas tant la recherche dune efficacit que la revendication dune identit :  Je suis violent, donc je suis . La violence est le moyen de se faire reconnatre pour ceux dont lexistence mme reste non seulement inconnue, mais mconnue. La violence est alors le moyen de se rvolter contre cette mconnaissance. Parce quils nont pas eu la possibilit de sexprimer et de communiquer par la parole, ils tentent de sexprimer par la violence. Celle-ci se substitue la parole qui leur est refuse. La violence veut tre un langage et elle exprime dabord une souffrance ; elle est un  signal de dtresse  tre dchiffr comme tel.

Mais, cest une illusion de croire quune parole est dautant plus forte quelle est plus violente. En ralit, il y a une contradiction radicale entre la parole et la violence : lune cesse au point o lautre commence. Une parole qui devient violence se nie comme parole. Cest donc une erreur dcisive de passer outre aux exigences de la raison pour dnoncer les mauvaises raisons auxquelles les puissants ont recours pour tenter de masquer les injustices de lordre tabli. Lorsque le langage de la rvolte se complat dans linjure et linsulte lencontre de ladversaire, il nexprime quun cri, cest--dire une parole inarticule, et par consquent inaudible et incomprhensible. Seul le discours raisonnable est capable de mettre jour les sophismes, les contradictions et les mensonges des discours officiels que les citoyens sont somms dapprouver en silence.

Une manifestation publique organise dans la rue est prcisment une prise de parole collective par des citoyens qui entendent exercer leur droit la parole. Concrtement, cette prise de parole publique peut sexprimer par des tracts, des affiches, des inscriptions ( faire parler les murs ), des banderoles, des pancartes, des slogans et des chants. Pour lefficacit mme de la manifestation, il est essentiel que la parole qui laccompagne demeure non-violente. Une manifestation a galement pour but dinviter les mdias (journaux, radios, tlvisions)  donner la parole  aux manifestants. Dans ce but, une ou plusieurs confrences de presse peuvent tre organises.

La pacification de la parole est lune des exigences de la non-violence. Pour tre effective, toute parole contre linjustice, la violence et la guerre doit tre une parole de paix. La violence des mots participe la guerre. La pdagogie de la parole non-violente est beaucoup plus oprationnelle que celle du cri violent. Lautorit dune parole vient de sa justesse et non de sa violence. Ainsi lopinion publique offre une plus grande rceptivit vis--vis dune parole pacifie que dune parole violente qui vient lagresser. La parole raisonnable et laction non-violente se renforcent lune lautre, la parole soulignant la signification de laction et rciproquement. En sorte quau plus intense de la lutte, la parole devient action et laction devient parole.

Ainsi, les mthodes de laction non-violente ont, lgard du public qui regarde et coute, une puissance pdagogique beaucoup plus forte que celle des mthodes de laction violente. Tandis que la manifestation violente risque fort de ntre quun monologue bruyant et confus devant un public qui reste tranger laction qui se droule devant lui mais sans lui, la manifestation non-violente peut devenir un vritable dialogue avec le public qui, dj, participe laction.

Dans un rgime doppression, le seul fait de prendre la parole sur la place publique pour dnoncer linjustice du dsordre tabli est une action extrmement dangereuse. Celui qui a le courage de prendre ce risque doit sattendre affronter les pires perscutions. À elle seule, la parole juste na pas la force de faire cesser linjustice. Mais elle seule, la parole vraie a le pouvoir de faire cesser le mensonge qui recouvre linjustice. En cela, elle est dj victorieuse.

Dialogue  

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ