- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Politique

Lexigence fondamentale de la philosophie politique est de construire une socit libre de lemprise de la violence. Dans une socit, la justice et la paix sont ralises dans la mesure o les diverses formes de violence se trouvent limines des rapports entre les individus et les groupes. Il en rsulte que la violence, dont la vise est toujours la mort, se trouve en contradiction avec le principe mme de laction politique. Politique et violence sopposent par leur nature mme. Pourtant, les idologies dominantes ont constamment affirm le contraire en soutenant que la violence est inhrente laction politique. Selon ces discours, le recours aux moyens de la violence serait inluctable en politique et il serait lgitime parce que lui seul permettrait lefficacit dans laction. Renoncer la violence, ce serait renoncer laction politique elle-mme et svader dans lidalisme. Quand ces idologies concdent que la violence ne saurait tre justifie du point de vue de la morale pure, cest pour mieux affirmer quelle ne saurait tre condamne du point de vue du ralisme politique.

En ralit, face tout ce que la violence commet dirrparable lorsquelle devient le moyen spcifique de laction politique, il nest pas ncessaire de faire le dtour par des rflexions morales pour la rcuser. Le ralisme politique lui-mme apporte de nombreuses raisons pour discrditer la violence. Et elles sont impratives.

La cit politique nat lorsque des femmes et des hommes, qui se sont reconnus gaux et semblables, dcident de se runir pour vivre ensemble, cest--dire parler, dcider et agir ensemble pour construire un avenir commun. Ce  parler ensemble , ce  dcider ensemble  et cet  agir ensemble  constituent la vie politique. Ce qui inaugure et fonde laction politique, cest la parole change, la libre discussion, la con-versation entre les citoyens, la dlibration publique, le dbat dmocratique. Fonder une socit revient, littralement, crer une association. Celle-ci sexprime travers une constitution, cest--dire un contrat social par lequel les citoyens dcident du projet politique quils entendent raliser ensemble. Ce qui fonde le politique, ce nest donc pas la violence, mais son contraire absolu : la parole humaine. Un rgime totalitaire se caractrise par la destruction totale de tout espace public o les citoyens auraient la libert de parler et dagir ensemble.

Lessence mme du politique, cest donc le dialogue des hommes entre eux. La russite du politique, cest donc le succs de ce dialogue. Parce que lapparition de la violence entre les hommes signifie toujours lchec de leur dialogue, la violence signifie toujours lchec du politique. Lessence de laction politique cest dagir les uns avec les autres. Lorsque des individus agissent les uns contre les autres, ils sapent les fondements mmes de la cit politique. Certes, la vie des hommes au sein dune mme communaut peut tout moment tre trouble par des conflits provoqus par des individus qui ne respectent pas le pacte fondateur, lalliance originelle. Il importe de rsoudre ces conflits pour rtablir la paix sociale et rendre nouveau possible le dialogue entre les citoyens. La rsolution des conflits est une condition de la vie politique, mais elle ne la constitue pas. Les individus qui recourent la violence pour raliser leurs passions, satisfaire leurs dsirs ou faire prvaloir leurs intrts particuliers ont dj quitt le lieu o slabore et se ralise le projet politique de la communaut laquelle ils appartenaient. Leur action ne sinscrit plus dans lespace public qui constitue la cit politique. Ils doivent tre neutraliss par des  agents de la paix . Ceux-ci doivent privilgier les mthodes pacifiques et ne recourir la violence quen cas de stricte ncessit.

Il convient de toujours dfinir le politique en rapport avec le projet quil porte en lui ; ce projet, qui vise rassembler les hommes dans une action commune, ne laisse aucune place la violence. Dans sa finalit comme dans ses modalits, laction politique se trouve organiquement accorde la non-violence. La philosophie de la non-violence resitue la cit politique dans sa vritable perspective et lui redonne ses relles dimensions. Si laction politique se caractrise en effet par le fait dtre non-violente, la violence, par sa nature mme, est  anti-politique , quelle que puisse tre parfois sa ncessit. Au mieux, faudrait-il peut-tre concder quelle est  pr-politique  dans la mesure o elle prcde et se donne pour objectif de prparer et de rendre possible laction politique.

Laction politique doit viser pacifier la vie sociale en sorte que tous les citoyens bnficient dun espace dans lequel ils puissent vivre en toute scurit et en toute libert. La politique exige de cultiver lart de la gestion non-violente des conflits qui surgissent entre les citoyens au sein de la cit. Cela implique dinstaurer la paix sociale par des moyens pacifiques. Dans ce domaine, tout nest pas possible, mais, dans chaque institution, il revient ceux qui sont aux postes de responsabilit davoir la volont politique dexprimenter tout ce qui est possible.

Dmocratie

État

Police  

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ