- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

Un tonnant roman libyen

Passion dans le dsert

 

Juan Goytisolo*

 

Un homme, un dromadaire. Cest le couple fascinant qui illumine Poussire dor.** Retenez bien le nom de son auteur : Ibrahim al-Koni***

 

Est-il possible dcrire encore et de nos jours le roman dune passion amoureuse ? Un roman o lamant doit affronter les traditionnels obstacles des liens familiaux et les coups dun destin impitoyable, mais aussi les diffrentes phases de la dgradation physico-morale et le dshonneur public qui le mnent une immolation brutale en vertu de la flamme intrieure qui lalimente et le consume ? Oui, sil sagit dun romancier authentique et si ltre aim nest ni une demoiselle ni un adolescent imberbe, mais un exemplaire unique de dromadaire blanc et tachet, la forme svelte et aux yeux de gazelle ! Peu de rcits contemporains russissent la prouesse de tenir le lecteur en haleine face au drame inexorable qui se noue et de pntrer en son for le plus intime : Poussire dor, de lcrivain libyen Ibrahim al-Koni opre avec une trompeuse simplicit ce miracle.

 

Limmense dsert de pierre et de sable qui stend sur la Libye et lAlgrie est le thtre saisissant et blouissant, gouvern par un soleil tyrannique, o le jeune Oukhayyed, fils mal-aim du cheikh de la tribu, dcouvre un pur amour pour le  tachet et tisse sans le savoir la fine maille derreurs qui finira par le prendre : un monde de libert illimite et sauvage, peupl de djinns et didoles, parcouru par des derviches errants et des sorcires dont les charmes et les amulettes peuvent provoquer la mort et exorciser les dangers.

Le mhari (ou dromadaire blanc) a t offert Oukhayyed dans son enfance. Élev et duqu par lui, il laccompagnera dans ses vires auprs des jeunes bdouines des oasis avoisinantes et jouira des dlices des chamelles en chaleur jusquau jour o, aprs un combat belles dents avec un rival, il contractera la gale. Tel est le dbut dun long priple de dchance, de souffrance et dexpiation du couple. Oukhayyed supportera avec patience les diffrentes stations de son chemin de croix, encourag et enflamm par un amour qui le transcende : son pacte avec le mhari nadmet pas de flchissement ni de rmission. Mais le mariage du jeune homme avec la belle Ayour, contre la volont du cheikh, le soumettra peu peu au collier dune pouse, au jouet dun enfant mle et au mirage de lhonneur avec lequel les tribus du dsert se laissent abuser.

À partir de cette infidlit, les vnements qui secouent le monde dOukhayyed se lient les uns aux autres et se nouent comme une grosse chane : le flau de la faim, les tourments de son pouse et de son fils, lodieuse ncessit de donner en gage le mhari un riche commerant cousin dAyour, afin de se procurer de la nourriture, la douleur de la sparation davec le tachet, la souffrance de ce dernier et ses tentatives de retour  Il ny a pas ici-bas une seule crature dont la rsistance la douleur physique puisse se mesurer celle du chameau, crit lauteur. En revanche, il ny a pas plus faible que lui pour supporter les douleurs du cur. 

Par amour, par pur amour, Oukhayyed cdera la tentation diabolique : rpudier Ayour et abandonner son fils en change de la dvolution du tachet. Face la redoutable situation davoir cder son pouse au commerant qui la dsirait, pour rcuprer le mhari, Oukhayyed choisit ce quil croit tre  la libert, la fidlit au compagnon quil avait connu dans lanantissement, qui lui avait fait traverser le dsert des annes durant. La noblesse exigeait de sacrifier le collier (le mariage), le jouet (la descendance) et lillusion (lhonneur tribal) ; de choisir le tachet et de continuer avec lui la marche travers le royaume du vide. 

Lauteur nous conduit dune main ferme vers la fin inexorable : le dshonneur public dOukhayyed, sa condamnation mort par les tribus cause de la rpudiation et de son acceptation irrflchie dune poigne de poussire dor que lui a donne son rival ; la diffusion malintentionne de lincident par ce dernier, la rparation sanglante de loutrage et la fuite dans les montagnes inhospitalires de la Hamada avec lobjet de son amour, la chasse lance contre eux deux et leur traque par la meute des hritiers et des vengeurs de la victime

Le supplice de lamant et de son aim, au fer brlant, et leur dmembrement sont bouleversants. Les Hlose et Ablard, les Romo et Juliette du roman constituent sans doute un couple insolite, mais  humain , littrairement convaincant, un couple dune grandeur singulire qui aspire la compagnie ternelle au prix de lextinction.

Ibrahim al-Koni runit les dons dun grand artiste et ceux dun profond connaisseur des diffrentes traditions littraires arabes. Il est temps que le public europen le connaisse et lise ses uvres. Inutile dajouter quil ne sagit pas du pain ni dun succdan du pain de tous les jours.

*** *** ***


* Ecrivain dorigine espagnole, il est notamment lauteur chez Gallimard, de Fiestas, Danses dt, Juan sans terre, Paysages aprs la bataille et Chasse garde.

** Poussire dor, par Ibrahim Al-Koni, traduit de larabe par Mohamed Saad Eddine el-Yamani, Gallimard, 156 p.

*** IBRAHIM AL-KONI est n en Libye en 1948. lI a fait ses tudes en ex-URSS. Il vit actuellement entre la Suisse et le Sahara libyen. Il a publi des nouvelles dans la revue le Serpent plumes. Poussire dor est son premier roman publi en France.

 

 

Front Page

 

Editorial

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ