- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Antimilitarisme

Pris la lettre, le mot  antimilitarisme  signifie une opposition au  militarisme , celui-ci tant dfini comme une prpondrance de linstitution militaire dans la vie de la socit qui met gravement en danger la dmocratie. Lhistoire nous donne trop dexemples de peuples qui ont eu souffrir de la mainmise de larme sur leur socit pour que nous ne soyons pas convaincus quil existe une incompatibilit dhumeur entre lordre militaire et lordre dmocratique. Lorsque larme dcide de mettre au pas les citoyens en appliquant ses propres mthodes au gouvernement de la cit, il y a menace pour les liberts et pour les droits de ltre humain. La militarisation des socits risque fort de mettre en danger les acquis de la civilisation. En ce sens, tous les dmocrates ne peuvent que se dclarer rsolument non seulement partisans, mais aussi militants de lantimilitarisme. Notons que les militaires profondment attachs aux valeurs de la dmocratie, et qui sont devenus militaires prcisment pour cela, ne peuvent pas ne pas tre antimilitaristes en ce sens-l.

Lantimilitarisme soppose galement lidologie militariste qui exalte la guerre comme la manifestation la plus forte des vertus dun peuple et qui considre que cest seulement par les armes quune nation construit son destin dans lhistoire. L encore, tous les dmocrates ne peuvent que rejoindre cette opposition au militarisme. Et le refus de lidologie militariste est lune des raisons qui conduisent gnralement les militants de la non-violence faire acte dobjection de conscience larme.

Cependant, force est de constater que lantimilitarisme a gnralement une autre signification : il apparat comme une condamnation non seulement de larme, mais des militaires eux-mmes qui se trouvent suspects dtre tous des  assassins  et des  criminels de guerre  en puissance. Certes, toutes les oprations militaires nont pas pour but de protger la dmocratie contre une menace totalitaire ou de dfendre la libert contre une forme doppression. Les circonstances historiques sont malheureusement nombreuses o les militaires se sont fait complices dexactions portant gravement atteinte aux droits de ltre humain quil convient effectivement de considrer comme des  crimes de guerre . Mais les accusations qui doivent tre alors portes ne peuvent pas tre tendues lensemble de ceux qui ont partie lie larme. Le  racisme  antimilitariste consiste prcisment dans cette gnralisation abusive et injuste.

La guerre est toujours meurtrire ; et cest la raison pour laquelle la non-violence refuse de lgitimer ses moyens. Mais tous les militaires ne peuvent pas pour autant tre accuss dtre des assassins. La non-violence rcuse lantimilitarisme qui se fonde sur une pareille accusation. Ceux qui optent pour la non-violence se refusent instruire un quelconque procs dintention lencontre de ceux qui estiment ncessaire de se prparer lusage des armes pour dfendre les liberts fondamentales des hommes et des peuples contre dventuelles agressions. Ils proposent, au contraire, dtablir avec les militaires un dialogue, la fois contradictoire et constructif, portant la fois sur les drives possibles vers le militarisme et sur les possibilits offertes par les stratgies de laction non-violente.

 

Dfense civile non-violente

Guerre

Objection de conscience

 return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ