- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Courage

Lhomme courageux est celui qui fait prvaloir les vertus du cur (le mot  courage  vient prcisment de  cur ) considr comme le sige de la volont, de lnergie, des qualits de caractre qui constituent la  force dme  devant la peur, le risque, la menace, le danger, la souffrance et la mort. Le courage est la vertu de lhomme fort qui rsiste lpreuve. La peur de lhomme senracinant toujours dans la crainte de la mort, la caractristique de lhomme courageux est de matriser la peur de mourir en risquant sa vie pour dfendre une cause juste, dans laquelle sa dignit se trouve en jeu. Gandhi plaait  lintrpidit  au premier rang des vertus de lhomme fort. Être  in-trpide , selon la signification tymologique de ce mot (du latin in, prfixe ngatif, et trepidere, trembler), cest ne pas trembler devant le danger, cest--dire ne pas avoir peur ou, plus exactement, surmonter sa peur.

On dit parfois que le courage peut se mettre au service du mal comme du bien. Mais lhomme nest admir pour son courage que lorsque celui-ci sert au bien. Non, il ny a pas de courage faire le mal. Tout bien considr, il faut tenir que le mchant nest pas courageux, quels que soient les risques quil peut prendre pour parvenir ses fins. Dans toutes les cultures, le courage est la vertu du hros qui a la force de surmonter sa peur pour affronter les dangers inhrents au combat pour la justice.

Dans les traditions culturelles dont nous sommes les hritiers, cest la guerre que le courage de lhomme est mis lpreuve. Le courage est alors clbr comme la vertu du guerrier qui fait preuve de bravoure et de vaillance face aux dangers. La guerre est considre comme le moment o le citoyen, renonant ses intrts particuliers, accomplit son tre moral et spirituel en ayant le courage de risquer sa vie pour servir lintrt gnral. Depuis des sicles, les socits cultivent, honorent et sacralisent la violence comme la vertu de lhomme fort qui a le courage de prendre les plus grands risques pour dfendre son honneur et sa libert, ainsi que ceux de sa communaut. Ce conditionnement social et idologique assure, de gnration en gnration, la reproduction de comportements de soumission et dobissance aux ordres des pouvoirs qui commandent de tuer pour la sauvegarde des intrts suprieurs de la communaut.

La noblesse de la vertu de courage apparat clairement lorsquon loppose la lchet qui est toujours indigne. La culture de la violence enferme le citoyen dans une situation o, face linjustice, il a le sentiment de navoir le choix quentre la violence et la lchet. Il est alors somm de faire preuve de courage en choisissant la violence. Et parce quil refuse dtre lche, ses propres yeux comme au regard des autres, il accepte gnralement dtre violent. Lidologie de la violence exerce ainsi un vritable chantage sur les citoyens en affirmant que la seule faon dtre courageux est dtre violent et en les accusant lavance de faire preuve de lchet sils refusent de ltre.

Et il est vrai que celui qui choisit la violence en risquant sa vie pour rsister linjustice fait preuve de courage. Nul nest fond venir contester le respect auquel il a droit. Dans les circonstances o, face une situation dinjustice, lhomme ne croit avoir le choix quentre la violence et la lchet, le courage lui commande la violence. Si le refus de la violence et de la guerre procde non pas de la rpugnance tuer, mais de la rpugnance mourir, alors il est en effet une preuve de lchet.

Mais, considrer le meilleur des cas, il y a une profonde ambivalence de la guerre : elle peut tre la manifestation du courage, mais elle est toujours la mise en uvre de la violence meurtrire. Il appartient la philosophie de renverser le raisonnement que lidologie dominante a fait prvaloir au cours des sicles et selon lequel la guerre, bien quelle enseigne le meurtre, est honorable parce quelle est luvre du courage : il faut affirmer que la guerre, bien quelle puisse tre luvre du courage, nest jamais honorable parce quelle est meurtrire.

Gandhi a montr que lhomme navait pas le choix entre la violence et la lchet, mais entre la violence, la lchet et la non-violence. Si la violence est prfrable la lchet, la non-violence est prfrable la violence. La non-violence, en dfinitive, demande plus de courage que la violence. Mais seul celui qui est capable dtre violent, peut faire le choix de la non-violence. Le vritable courage de lhomme fort, cest de rsister au mal et de combattre linjustice en prenant le risque de mourir pour ne pas tuer, plutt que celui de tuer pour ne pas mourir. Le plus grand courage, cest de rsister au mal en refusant dimiter le mchant.

 

Guerre

Non-violence

Peur

 return a l'index

 

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ