- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Peur

La peur nest pas honteuse, elle est simplement humaine. La peur est lmotion qui nous signale un danger potentiel, dclenche notre instinct de survie qui nous invite nous protger. La peur nous avertit en nous signalant que nous traversons une zone de perturbations :  Attention, danger !  Elle nous invite prendre nos dispositions pour faire face aux menaces qui peuvent peser sur nous. Le courage, ce nest pas ignorer la peur, mais la dominer. Cest prcisment la peur qui permet le courage.

Ds lenfance, le petit dhomme connat de multiples peurs. Lducation doit viser lui apprendre les reconnatre, les nommer, les exprimer les et les dpasser. La prsence de ladulte ses cts et son injonction, empreinte la fois de fermet et de douceur,  Naie pas peur ! , peut dj laider le rassurer et lui donner confiance. Mais cette injonction ne doit pas vouloir nier la peur de lenfant. Elle doit lui signifier :  Tu as le droit davoir peur ; mais la peur tinvite tre courageux. Tu peux la dominer en prenant appui sur dautres nergies qui sont galement en toi .

Ainsi, la peur est en chaque individu et il ne sagit pas de la refouler en refusant de lavouer. Il sagit, au contraire, den prendre conscience, de sefforcer de laccueillir, de lapprivoiser, de lassumer et de la surmonter, tout en sachant que cet effort devra tre sans cesse recommenc. Larrive de lautre mes cts est dangereuse, du moins elle peut ltre. Elle peut ne pas ltre, mais je nen sais rien ; cest pourquoi je la ressens comme dangereuse. Il arrive souvent que ce soit la peur qui cre le danger, et non le danger qui cre la peur. Lautre ne me veut pas forcment du mal ; peut-tre mme me veut-il du bien, mais je ne le sais pas. Cest pourquoi la prsence de lautre, de ltranger, de linconnu, fait peser une incertitude sur mon avenir ; il minstalle dans linscurit, dans linquitude, dans la peur : peur du danger, peur de la souffrance, peur, en dfinitive, de la mort violente.

La peur de lautre homme risque de minspirer une attitude de fuite devant le conflit. Certes, face un danger extrme, la fuite peut tre dans limmdiat le meilleur moyen dviter le pire. Mais la fuite laisse le conflit intact et il faudra revenir pour, cette fois, laffronter. Souvent, la fuite risque dtre une lchet. Cest pourquoi il importe que je puisse dominer ma peur pour affronter lautre et construire avec lui une relation fonde sur le respect mutuel de nos droits.

La peur prdispose lhomme stablir dans une attitude dintolrance et dhostilit vis--vis de lautre. Un facteur irrationnel intervient alors dans le dveloppement des rapports entre les hommes et peut devenir prdominant. La peur est mauvaise conseillre, quelle invite la soumission ou quelle incite la violence. La peur est, en lhomme, lun des ressorts les plus puissants de la violence. Dominer sa peur, matriser les motions et les passions quelle suscite, cela permet dexprimer son agressivit par dautres moyens que ceux de la violence destructrice.

Non seulement la raison, mais aussi le corps, doit se dcider la non-violence. Le sujet qui a peur est un tre incarn, charnel, corporel. La peur est corporelle et, pour la dominer, le sujet doit matriser son corps. Les techniques qui permettent lindividu de mieux connatre et de mieux matriser son corps sont fort utiles pour cheminer sur la voie de la non-violence. Dans laction non-violente, cest le corps qui saventure et demeure en premire ligne, sexpose aux coups, dfie la violence et affronte la mort. Si le corps est par trop rcalcitrant, sil est paralys par la peur et se cabre, il sera difficile la raison de le raisonner. Il importe que le corps se prpare, sduque et sentrane pour matriser lui-mme ses motions et ses peurs.

Pour surmonter nos peurs, il faut que nous puissions les dire les  mettre en paroles  , nous-mmes et aux autres. Nous devons apprendre couter et entendre les peurs des autres. Cest ensemble que nous pourrons les matriser. Il faut ainsi crer des lieux o nous puissions exprimer ensemble nos peurs. En dfinitive, cest en agissant ensemble que nous pourrons tre srs de les avoir surmontes.

Laction non-violente conduit descendre dans la rue pour manifester publiquement sa volont de combattre linjustice. Elle comporte alors le risque dune confrontation directe, physique, avec les autres, quil sagisse des adversaires ou des agents de la force publique. Et cet affrontement fait peur. Nous avons peur de sortir de notre maison pour mener dehors une action publique qui nous expose aux menaces des autres. Cette peur risque de nous retenir dans le confort de notre vie prive.

À des degrs divers, les États engendrent et entretiennent de nombreuses peurs parmi les citoyens afin dobtenir deux la soumission, le silence et lobissance dont ils ont besoin pour assurer leur domination. Le plus souvent, il nest pas ncessaire quils recourent la terreur. Il leur suffit dexercer une menace diffuse pour entretenir une peur diffuse suffisante pour faire respecter  la loi et lordre . Les citoyens finissent par intrioriser cette peur. Pour oser dfier lÉtat en sengageant dans des manifestations de dissidence et des actions de dsobissance, il leur faudra apprendre exorciser cette peur. La sagesse du citoyen commence lorsquil cesse davoir peur du gendarme.

LÉtat peut galement manipuler les peurs des citoyens en exacerbant lide dune menace extrieure. LÉtat pourra dautant mieux se faire obir lintrieur de la socit quil aura su convaincre ses sujets quun danger extrieur les menace. Les citoyens doivent se librer de cette peur factice en djouant la part de chantage contenu dans cette propagande idologique de lÉtat.

 

Agressivit

Conflit

Corps  

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ