- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Moyens

 La fin, dit le proverbe, justifie les moyens . Cela veut signifier quune fin juste justifie des moyens injustes. En dfinitive,  tous les moyens sont bons  pour parvenir sa fin, y compris les moyens de la violence. Certes, le choix des moyens nest pas plus important que le choix de la fin. Les moyens ne sont justes que si, dabord, la fin est juste. Il est possible dagir pour une fin injuste par des moyens non-violents comme la grve ou le boycott , mais cette action nest pas juste pour autant. Par consquent, elle nest pas non-violente.

Il ne suffit pas que la fin soit juste pour que les moyens le soient galement. Il importe que les moyens soient accords la fin, cohrents avec elle. Le moyen de la violence, fut-il employ pour atteindre une fin juste, contient en lui-mme une part irrductible dinjustice qui se retrouve la fin. Une fin juste ne justifie pas des moyens injustes. En ralit, cest exactement le contraire qui se passe : des moyens injustes rendent injuste une cause juste. Si les hommes raisonnables justifiaient la violence au service dune bonne cause, ne permettraient-ils pas en dfinitive aux hommes draisonnables de justifier la violence au service dune mauvaise cause ?

Si le choix des moyens est second par rapport la fin recherche, il nest pas secondaire : il est primordial pour atteindre effectivement la fin poursuivie. Cest prcisment limportance accorde la fin dune action qui doit amener lacteur considrer comme essentiel le choix des moyens. On ne rcolte que ce que lon a sem. Qui sme la violence risque fort de rcolter loppression, la servitude et, en dfinitive, la mort. Non seulement les moyens de la violence pervertissent la fin, mais ils risquent de se substituer elle. Trop souvent, lhomme qui choisit la violence en vient dlaisser la fin quil avait dabord invoque et ne plus sen proccuper, car les moyens loccupent entirement. Certes, il voquera encore la fin dans sa propagande, mais ce ne sera que pour justifier les moyens.

Justifier les moyens par la fin, cest faire de la violence un simple moyen technique, un outil, un instrument qui doit tre jug selon le seul critre de lefficacit. La violence ne serait ni bonne ni mauvaise, mais seulement plus ou moins efficace. Elle sortirait du champ de lthique pour entrer dans celui du pragmatisme. La violence serait thiquement neutre. Seule la probabilit de sa russite et de son chec permettrait den apprcier lutilit. La dcision qui commande laction ne serait plus un choix, mais seulement un calcul.

 Qui veut la fin, veut les moyens , dit un autre proverbe. Pourvu quon linterprte comme il convient, cest lui qui exprime la sagesse des nations. Qui veut la justice, veut des moyens justes. Qui veut la paix, veut des moyens pacifiques. Cest pourquoi aux moyens de pure coercition de la violence, la non-violence veut substituer des moyens de stricte justice. Cest laction qui est importante et non pas lintention de lacteur. La fin est de lordre de lintention ; seuls les moyens sont de lordre de laction. Affirmer que les moyens doivent tre en cohrence avec la fin, ce nest pas noncer seulement un principe moral et philosophique, cest exprimer un principe stratgique sur lequel repose lefficacit mme de laction politique. Ce nest point senfermer dans un quelconque moralisme, mais faire preuve de ralisme.

En dfinitive, il est erron de considrer laction de lhomme comme ntant quun moyen en vue dune fin qui lui serait extrieure. Laction humaine a dj son sens en elle-mme et non seulement dans son rsultat. Celui-ci ne peut tre recherch   tout prix , cest--dire nimporte quel prix. Le premier rsultat de laction, cest laction elle-mme et, en cela, elle doit tre regarde comme une fin en soi. Lacteur politique nagit pas avec des instruments pour fabriquer des objets ; il agit pour construire des relations justes entre les hommes. Cest pourquoi le sens de laction est dabord dans laction elle-mme, cest--dire dans ses moyens et non pas dans sa fin. Faire le bien est un bien en soi, indpendamment du succs ou de lchec de laction. Non pas quil soit indiffrent que laction russisse ou choue il importe au contraire de tout faire pour quelle russisse , mais lefficacit ne peut pas tre le critre dcisif de la dcision. Lefficacit est toujours incertaine et ne peut tre apprcie qua posteriori.

Dans le temps de laction, nous ne sommes matres que des moyens mis en uvre et non pas de la fin recherche ou, plus exactement, nous ne sommes matres de la fin que par lintermdiaire des moyens. La fin se rapporte lavenir ; seuls les moyens concernent le prsent. Il importe donc que les moyens soient le commencement de la fin Nous sommes toujours tents dabandonner le prsent pour fuir dans le futur. Aussi lhomme de la violence sgare-t-il dans le futur. Il promet la justice et la paix, mais toujours pour demain. Chaque jour, il renouvelle la mme promesse en remettant son accomplissement au lendemain. Et ainsi de suite jusqu la fin de lhistoire. Et chaque aujourdhui est empli de violences et de souffrances, de destructions et de morts. Le prsent de lhomme ne peut pas tre considr comme un simple moyen pour atteindre un futur qui serait sa fin ; il est lui-mme sa propre fin.

Lhomme violent sacrifie le prsent un avenir incertain en sabritant derrire une idologie qui lui fait prfrer labstraction de demain la ralit daujourdhui. De ce fait, il accepte de recourir des moyens qui contredisent radicalement la fin quil prtend poursuivre, mais dont la ralisation se trouve sans cesse reporte vers un futur hypothtique. Lhomme qui opte pour la non-violence a pris conscience que cest essentiellement du prsent quil est comptable et cest au prsent quil donne toute son attention. Cest pourquoi il recherche des moyens qui, ds aujourdhui, portent en eux-mmes la ralisation effective de la fin poursuivie.

Efficacit

Tactique  

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ