- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Pacifisme

Les mots  pacifisme  et  pacifiste  ont dans notre langue et dans notre culture une connotation essentiellement pjorative. Le pacifiste est rput vouloir la paix   tout prix , fut-ce au prix de la justice. Il est souponn de prfrer nimporte quelle paix nimporte quelle guerre et, donc, dtre prt se soumettre loppression plutt qu se battre pour la libert. Lidologie dominante, qui honore la guerre et clbre les vertus militaires, jette donc lanathme sur les pacifistes en les accusant dtre tratres et parjures. Et, dans la plus grande confusion, ceux-l mmes qui choisissent la non-violence se voient reprocher dtre  pacifistes .

Au demeurant, il est vrai que la paix peut tre honteuse et que le refus de la guerre peut tre lche. En refusant absolument la guerre, la logique du pacifisme le conduit faire de  la paix  un absolu, et mme le premier des absolus. Or, si la paix est considre comme labsence de la guerre, ce nest pas la paix qui est le plus important, mais la justice qui permet la libert et la dignit. Aussi, sil ny avait le choix quentre la paix dans linjustice et la guerre pour la justice, alors mieux vaudrait-il choisir la guerre.

La thse centrale du pacifisme peut se rsumer ainsi : la guerre est le mal absolu parce que les maux quelle engendre sont ncessairement plus grands que ceux auxquels elle prtend remdier. Et il est vrai que les moyens de la guerre, cest--dire ceux de la violence destructrice et meurtrire, sont par eux-mmes en contradiction avec la fin quelle prtend poursuivre : la coexistence pacifique des hommes et des peuples. La vrit de lintuition pacifiste est de proclamer linhumanit de la guerre et de rcuser toutes les idologies qui la sacralisent. Mais lerreur du pacifisme est de dnoncer  les horreurs de la guerre  sans proposer des moyens ralistes pour mettre un terme aux  horreurs de la paix . Or, il ne suffit pas de condamner la guerre en voquant ses cruauts pour construire une paix qui garantisse les droits de lhomme.  Quelle connerie la guerre ! , mais aussi  Quelle connerie loppression !  et  Quelle connerie lagression ! . Et, donc,  Quelle connerie la paix qui couvre loppression et permet lagression ! .

Le pacifisme est une attitude moraliste. Il condamne la guerre, toute guerre et toutes les guerres, parce quelles seraient purement immorales. En prsentant demble la guerre comme le mal absolu, le discours pacifiste sinterdit de connatre et de comprendre le processus historique complexe qui rend la guerre possible. Le pacifisme na pas compris que la guerre ne mrite pas seulement une condamnation, mais quelle exige une alternative. La guerre est une mthode daction, et sa finalit est juste lorsquelle vise effectivement protger ou rtablir le droit des opprims. La mthode est srement dtestable, mais laction nen demeure pas moins ncessaire. Si la condamnation de la mthode entrane linaction, cest que, quelque part, il y a un vice dans la dmarche. Le pacifisme procde, en ralit, dune vision idaliste de lhistoire. Le discours pacifiste est tenu en un lieu a-historique do sont absentes les contraintes de laction. Le pacifisme fait appel des vertus en un temps o seule la force conditionne les rapports entre les hommes. Sa dmarche reste donc inoprante. Ce qui caractrise le politique, cest prcisment quil est rgi par la force et non point par le droit. Le discours pacifiste, quil soit juridique ou spiritualiste, commet une erreur dcisive lorsquil stigmatise le conflit sous prtexte de faire lapologie du droit, de la confiance, de la fraternit, de la rconciliation et de lamour. L encore, il quitte lhistoire pour fuir dans lutopie.

Le pacifisme se discrdite galement quand il laisse croire que les armes et les armements sont les causes des guerres et quil prsente leur suppression comme la condition ncessaire et suffisante de la paix. Pour promouvoir une politique de dsarmement, il importe de concevoir des  quivalents fonctionnels de la guerre  qui offrent aux peuples les moyens de rsister contre loppression et aux nations ceux de se dfendre contre une agression. Ce sont ces moyens que veut proposer la stratgie de laction non-violente. Laction non-violente dans la mesure mme o elle est une action permet une approche cohrente des problmes politiques de la paix et de la guerre et chappe ainsi aux insuffisances et aux contradictions du pacifisme.

Prcisment parce quil est peru de manire ngative par lopinion publique, le mot  pacifisme  est souvent utilis par les discours dominants pour dsigner pour dnigrer les mouvements de paix qui sopposent tel ou tel aspect de la politique militaire des États. Lun des plus srs moyens, en effet, de discrditer un mouvement est de le disqualifier en le nommant. Or, le plus souvent, cette appellation, qui veut tre une accusation, concerne des mouvements qui dveloppent des analyses et choisissent des objectifs qui diffrent fondamentalement de ceux du  pacifisme  en voulant combattre linjustice et construire la paix par dautres moyens que la violence.

Antimilitarisme

Guerre

Dsarmement

Paix

Transarmement  

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ