- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Refus de l'impt  

Le refus de payer limpt ne saurait se justifier par une opposition au principe mme de limpt. Il est lgitime et ncessaire que les membres dune collectivit participent au financement du fonctionnement des institutions et de la ralisation des quipements collectifs. Lorsquil est ordonn au bien commun, le paiement de limpt est lexercice pratique de la solidarit qui doit lier les membres dune mme collectivit politique. Mais la dmocratie exige que chaque citoyen soit responsable de lutilisation faite par le gouvernement de largent provenant de son travail quotidien. Chaque citoyen a non seulement le droit mais le devoir dexercer un contrle sur les dpenses publiques de manire plus rgulire et plus effective quen votant tous les cinq ou six ans pour des candidats qui se proposent de diriger le pays. Il est lgitime de refuser de payer la part de limpt qui alimente une injustice dont on refuse dtre complice et que lon entend dnoncer et combattre publiquement.

Le refus de payer tout ou partie de limpt peut se concevoir dans deux perspectives diffrentes. Il peut sagir, en premier lieu, de faire cesser une injustice dont on est soi-mme victime. Lorsque, par exemple, des impts frappent de manire particulirement injuste telle catgorie sociale ou telle activit professionnelle, il devient lgitime pour ceux qui sont victimes de cet abus de refuser ces impts afin dobliger le gouvernement leur rendre justice.

En second lieu, il peut sagir de sopposer une dcision injuste du gouvernement en nacceptant pas que le financement de cette injustice soit assur par ses propres deniers et en mettant en uvre tout ce qui est possible pour contraindre les pouvoirs publics revenir sur cette dcision. Lorsque les moyens de contrle prvus par la loi savrent insuffisants et inoprants, le moyen illgal du refus de payer limpt permet aux citoyens dexercer un contrle effectif sur laction du gouvernement. Dans ce cas, il convient de ne pas garder pour soi largent  conomis  sur ses impts, mais de le verser des organismes ou des associations participant directement la lutte contre linjustice mise en cause ou mettant en uvre des programmes alternatifs. L encore, en mme temps que lon met en uvre un programme de non-collaboration avec linjustice, il sagit dorganiser un programme constructif pour tablir la justice.

Certes, le gouvernement est gnralement bien pourvu en moyens de rpression lui permettant, par des saisies opres sur les salaires ou sur les biens, de rcuprer les sommes refuses, sans compter les amendes, voire les peines de prison, qui peuvent venir frapper les contribuables rcalcitrants. Mais limpact recherch ntant pas dabord financier mais politique, cette rpression doit venir laccrotre. L encore, cest le nombre des acteurs qui fait la force de laction et lui confre toute son efficacit.

Dsobissance civile

Non-coopration  

Programme constructif

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ