- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Force

En dehors dune claire distinction entre  force  et  violence , lusage de lun ou lautre de ces deux termes risque fort de manquer son propos. Si nous dsignons par  force  le pouvoir qui humilie, opprime, meurtrit et tue, nous naurons plus de mot pour dsigner la force qui nhumilie pas, nopprime pas, ne meurtrit pas, ne tue pas. Ds lors que les concepts de force et de violence se trouvent identifis lun lautre, les mots nous manquent pour nous demander sil nexisterait pas une force qui ne serait pas violente.

Au sens moral, la force est la vertu de lhomme qui a le courage de refuser de se soumettre lempire de la violence. Lhomme fort ne dploie pas les moyens de la puissance et de la violence, mais possde la sagesse de la non-violence. Celui qui possde la force domine ses propres passions, rsiste lentranement des passions collectives et garde la matrise de son propre destin. Ici, loppos de la force est la faiblesse de ne pas rsister livresse de la violence.

Cette  force dme , cette force spirituelle ne peut prtendre par elle-mme sopposer efficacement la force de linjustice qui meurtrit les opprims. Lune et lautre ne se situent pas sur le mme registre. Seule, en ralit, la force organise dans laction appuye sur le nombre peut tre efficace pour combattre linjustice et rtablir le droit. Cest donc se tromper que de vouloir discrditer la force au nom du droit puisque, dans les faits, le droit ne peut avoir dautre fondement ni dautre garantie que la force. Le propre de lidalisme est de confrer au droit une force spcifique qui agirait dans lhistoire et serait le vritable fondement du progrs. Tout montre, au contraire, quune telle force nexiste pas. De mme, il est largement illusoire de penser quil existerait une  force de la justice , une  force de la vrit  et une  force de lamour  qui pourraient par elles-mmes  forcer  les puissants reconnatre le droit des opprims. Pour accder la libert, ceux-ci doivent se rassembler, se mobiliser, sorganiser et agir.

Toute lutte est une preuve de force. Dans un contexte conomique, social et politique dtermin, toute relation aux autres sinscrit dans un rapport de force. Linjustice rsulte du dsquilibre des forces par lequel les plus faibles sont domins et opprims par les plus forts. La lutte a pour fonction de crer un nouveau rapport de force dans le but dtablir un quilibre, en sorte que les droits de chacun soient respects. Ds lors, agir pour la justice, cest rtablir lquilibre des forces ; et cela nest possible quen exerant une force qui impose une limite la force qui introduit le dsquilibre.

Il nest possible de discrditer la violence que si lon a dabord rhabilit la force en lui donnant toute sa place et en lui reconnaissant toute sa lgitimit. Il est aussi essentiel de rcuser en mme temps le prtendu ralisme qui justifie la violence comme tant le fondement mme de laction politique, et le prtendu spiritualisme qui refuse de reconnatre la force comme tant inhrente laction politique. Et la force nexistant que par laction, il nest possible de dnoncer et de combattre la violence quen proposant une mthode daction qui ne doive rien la violence meurtrire, mais qui soit capable dtablir des rapports de force qui garantissent le droit. Cest le dfi que veut relever la stratgie de laction non-violente.

 

Contrainte

Lutte

Violence

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ