- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Philosophie

Le philo-sophe (du grec philo,  amour  et sophia,  sagesse ) est lhomme amoureux de la sagesse, en qute de la vrit de la vie, du sens de lexistence et de lintelligence du monde. Il a appris que nul ne peut prtendre possder la sagesse et que sa recherche na pas de fin.

Dans sa rflexion sur lexistence, le philosophe cest--dire tout homme en recherche de sens est amen dcouvrir que ltre humain ne se construit pas tant dans son rapport un absolu au Cosmos, au Bien, au Divin , que dans sa relation lautre homme. Lessence dernire de lhomme nest pas son  tre-au-monde , mais son  tre-aux-autres . La philosophie met en lumire que cest par la mdiation de sa relation lautre homme que lhomme peut souvrir la transcendance. Ds lors, le regard du philosophe voit dans la violence, qui pervertit radicalement sa relation lautre homme, une manifestation essentielle du mal et du malheur. Le philosophe craint la violence, non pas celle quil peut subir, mais celle quil peut commettre. Dans sa mditation sur la mortalit de lhomme, le philosophe en vient penser que le vrai scandale de lexistence, ce nest pas que lhomme soit mortel, mais quil puisse devenir meurtrier. Il veut apprivoiser la mort, mais il refuse de saccommoder du meurtre. La sagesse est de craindre davantage le meurtre que la mort.

La non-violence nest pas une philosophie possible ; elle nest pas une possibilit de la philosophie ; elle est le principe qui structure le champ de la rflexion philosophique. Nulle philosophie ne peut se rclamer de la sagesse si elle ne pose pas que lexigence de non-violence sinscrit comme lexpression irrcusable de lhumanit de lhomme, quelle est constitutive de lhumain en lhomme. Mconnatre cette exigence ou, pire encore, la rcuser, cest renoncer penser lagir humain et le laisser sengluer dans les turbulences de lhistoire ; cest condamner la pense soit un idalisme impuissant, soit un ralisme de la puissance ; cest admettre le divorce dfinitif entre la pense et laction. Malheureusement, pendant des sicles, la philosophie a cd le pas devant lidologie exaltant le courage des hros qui prenaient le risque de recourir la violence pour combattre les ennemis, les infidles et les mchants de toutes sortes. Il existe ainsi de nombreuses philosophies sclrates qui justifient le meurtre.

Mconnatre lexigence de non-violence, cest dsesprer de penser larticulation dune thique et dun agir, cest nier que lhomme puisse, par la pense et laction, se dgager du joug implacable de la ncessit ; cest dnier lhomme la capacit dinventer un geste libre qui puisse laffranchir de la fatalit et lui permettre de devenir un tre raisonnable. Voil ce que se propose de mditer une philosophie qui dcouvre son fondement le principe de non-violence. Ce principe nest pas pos a priori, mais la r-flexion et, la rflexion, il est universel.

Aussi, ce serait conduire la raison que de penser lhomme dans son rapport la violence sans concevoir et affirmer lexigence de non-violence. Parce que la violence est la ngation de lhumanit en lhomme, loption pour la non-violence apparat comme lvnement primordial qui inaugure la connaissance philosophique. Confront aux puissantes inclinations, toujours prsentes, de violence, lhomme ne sait rien tant quil na pas intgr dans sa pense et dans son attitude la conscience du caractre foncirement inhumain de la violence. Confronte la tentation toujours menaante du meurtre, lexigence de non-violence donne la vie de lhomme lesprance du sens et de la transcendance.

Dire que le principe de non-violence est le fondement de la philosophie, ce nest pas dire quil nexiste quune philosophie de la non-violence, mais que le principe de non-violence se trouve au centre de toute philosophie qui se rclame de la sagesse ; cest vouloir dire, en dautres termes, que le principe de non-violence se trouve au carrefour de toutes les philosophies. Car il existe assurment plusieurs approches philosophiques du principe de non-violence. La pense philosophique peut se dvelopper dans la mouvance de plusieurs  foyers  de rflexion : celui de la connaissance vraie, celui de lagir bon, celui de lesprance permise En outre, un philosophe qui sinspire de telle tradition culturelle orientale ne fera pas la mme approche quun philosophe nourri par telle tradition culturelle occidentale. Pour autant, ils seront daccord sur lessentiel : ils diront et vivront la mme sagesse. Leur dialogue ne sera pas un duel, mais un duo.

Toute philosophie qui ne dlgitime pas la violence et nopte pas pour la non-violence manque son but. Elle se dnature. Elle sannihile. On stonne que des philosophes remplissent des traits entiers de savantes, et souvent fort remarquables, considrations sur le sens de lexistence humaine, sans jamais rencontrer la question, primordiale, que la violence pose la raison et la conscience, sans jamais dcouvrir la vrit, vidente, que la violence faite lautre homme frappe de non sens lhistoire de lhomme.

La violence, tout entire faite de mains dhomme, qui accumule dans lhistoire destructions, souffrances, cruauts et morts, est vritablement le scandale de ce monde. Toute philosophie qui ne la conteste pas radicalement laisse, en dfinitive, libre cours son dferlement dans lhistoire. Ne serait-ce que par dfaut, elle pactise avec les idologies qui appellent au meurtre pour la dfense de causes justes qui risquent alors de devenir dtestables ; elle donne crdit aux propagandes qui justifient le meurtre en dveloppant une rhtorique qui, par tous les travestissements possibles de la vrit, apporte de bons prtextes aux pires agissements ; elle cautionne les innombrables massacres qui ensanglantent rgulirement la terre des hommes.

La philosophie inaugure un temps nouveau en affirmant haut et fort la prcellence de la vertu de non-violence.

 

Non-violence

Relation

Vrit  

return a l'index

 

 

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ