- Charter of Transdisciplinarity

          ɡ

 

Special Issues

   - The Book Shop

The Golden Register -

 

Useful Sites

F.A.Q.

Index

 

 Maaberuna

frencharabic 

Respect

Dans le premier temps de la rencontre incertaine avec lautre homme, nprouvons-nous pas davantage la crainte quil nous fasse du mal plutt que lespoir quil nous fasse du bien ? Tout dabord, plus quil ne compte sur sa bont, chacun redoute la violence de lautre. Ce que nous attendons dabord de lautre homme, cest quil nous regarde avec respect. Être respect, cest tre regard (le mot  respecter  a pour racine tymologique le verbe latin spectare,  regarder  ; plus prcisment, il vient du verbe respicere qui signifie littralement  regarder en arrire , do  sarrter pour regarder ,  regarder avec bienveillance ).  Navoir aucun regard  pour quelquun, cest navoir aucun gard, aucune considration pour lui ; cest dj lui exprimer son mpris.

Comme la non-violence, le respect, dans un premier temps, est une attitude ngative qui consiste sabstenir de porter atteinte la dignit des autres. Respecter lautre homme, cest dabord sabstenir de violence son encontre. Ce qui fonde la vie en commun des hommes nest pas lamour, mais la justice, le simple respect des droits de chacun. Par sa nature mme, le respect implique une certaine distance.  Garder sa distance , cest veiller ne pas empiter sur le territoire de lautre, ne pas pitiner son jardin, ne pas violer son espace vital. Peut-tre, tout lheure, lautre nous invitera-t-il nous approcher et entrer chez lui en nous accordant lhospitalit. Mais, en attendant cette invitation, nous devons respecter sa  proprit prive  qui hberge sa vie prive. Se respecter, cest trouver la bonne distance qui offre chacun lespace dont il a besoin pour tre libre et autonome. Respecter autrui, cest tre attentif trouver la juste distance avec lui, celle qui permet de se voir, de se reconnatre, de sidentifier mutuellement sans fusion ni confusion, celle qui tienne compte au mieux des attentes de chacun.

Le premier droit imprescriptible de lhomme est le droit au respect. Lhumanit de lhomme, de tout homme et de tous les hommes, est digne de respect. Il en rsulte que le premier devoir de lhomme est de respecter lhumanit de lautre homme. La notion de respect est constitutive de lexigence de non-violence. On peut proposer cette dfinition de la non-violence : le respect de lhumanit aussi bien dans sa propre personne que dans la personne de lautre homme.

Ce respect qui est d lautre homme implique de ne pas le mpriser, mme si lui-mme manque de respect envers autrui. Certes, il nest pas vrai que toutes les ides, toutes les attitudes, toutes les actions sont respectables, cest--dire  dignes de respect . Mais celui-l mme qui commet le mal garde en lui une part dhumanit qui mrite le respect. Le crime ne dtruit pas toute lhumanit du criminel. Le mal doit tre combattu, sans merci, mais, pour autant que faire se peut, sans faire de mal celui qui le commet. Ce qui caractrise prcisment la lutte non-violente, cest quelle vise mettre en uvre des mthodes daction qui permettent de respecter ladversaire. Celui qui opte pour la non-violence veut parier quen dfinitive lhomme violent est capable de prendre conscience de sa propre violence et dy renoncer. Le meilleur moyen pour que lhomme redcouvre son humanit, cest de la respecter. Il importe donc que les moyens de contrainte utiliss pour le mettre hors dtat de nuire lui laisse sa chance.

Ainsi le respect est d tout homme en sa qualit dtre humain. Cependant, il est des personnes pour lesquelles nous prouvons un respect particulier, pour lesquelles nous avons  beaucoup de respect , non seulement pour leur qualit dtre humain, mais pour leurs propres qualits humaines. Ici, le respect nest plus une obligation, mais un sentiment fond sur la sympathie et lestime. On mesure ici la diffrence essentielle entre le respect et la tolrance : le respect sprouve, se ressent, tandis que la tolrance sendure avec patience, demande un effort. La tolrance ne sprouve pas.

Sur un autre registre, on parle du respect d lautorit. Le propre de lautorit, en effet, est dtre respecte, mais il lui appartient dabord dtre respectable. Le respect de lautorit doit tre fond sur son mrite et non sur son pouvoir. Le vritable respect ne saurait sobtenir par la contrainte. Si lautorit doit  se faire respecter , cest prcisment quon lui  manque de respect . La contrainte peut imposer lobissance et la soumission, mais elle  nimpose pas le respect .

Autorit  

Relation

Tolrance  

return a l'index

 

Front Page

 

                              

Spiritual Traditions

 

Mythology

 

Perennial Ethics

 

Spotlights

 

Epistemology

 

Alternative Medicine

 

Deep Ecology

Depth Psychology

Nonviolence & Resistance

 

Literature

 

Books & Readings

 

Art

 

On the Lookout

The Sycamore Center

 

: 3312257 - 11 - 963

: . .: 5866 - /

maaber@scs-net.org  :

  :        ӡ ߡ ɡ